Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Il est tout seul
Egoïste Noël EmptyJeu 13 Juin - 13:50 par Invité

» Till The Sky Falls Down
Egoïste Noël EmptyMar 11 Juin - 13:06 par LINK

» si ......
Egoïste Noël EmptyVen 10 Mai - 16:42 par Invité

» Copié Collé
Egoïste Noël EmptyMer 10 Avr - 20:09 par Invité

» Extase musicale
Egoïste Noël EmptyMer 27 Mar - 15:18 par Invité

» Eternelle Etincelle
Egoïste Noël EmptyVen 22 Mar - 14:39 par forever

» LE RAP ET LA POESIE
Egoïste Noël EmptyMer 20 Mar - 11:55 par LINK

» MOMOCHE
Egoïste Noël EmptyVen 8 Mar - 12:45 par Invité

» UN
Egoïste Noël EmptyVen 1 Mar - 18:47 par Invité

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Egoïste Noël

Aller en bas

Egoïste Noël Empty Egoïste Noël

Message  V.V. le Jeu 29 Déc - 13:32

Bientôt Noël … La trêve pour certains, le moment de partage pour d’autres, un moment d’allégresse pour beaucoup… et pour moi ?

Stupéfaite de ma propre interrogation, je m’assois un instant pour déterminer la raison pour laquelle j’ai déposé sur la table, ces kilos de gâteaux sortis de mon four et tous ces cadeaux au pied du sapin.
Oui, évidemment, j’adore offrir cadeaux insolites et biscuits à ceux que j’aime ; mais qui sont-ils vraiment? Ma toute petite famille, maintenant composée uniquement d’un frère, d’une belle sœur et de leur fils revenu du pays du soleil levant pour passer dans la joie ce moment, mêlant retrouvailles et partage… Oui, je suis impatiente de prendre dans mes bras mon neveu, le serrer fort contre moi sans un mot d’amour, je sais qu’il en serait mal à l’aise alors je tairai ces petits mots : « tu m’as manqué, je t’aime ». Je les tairai une fois de plus et pourtant ce jour-là, j’aurais pu les prononcer…

Tant pis, ils ne sortiront pas, ils resteront une fois de plus dans ma solitude verbale… Peut-être les écrire alors… Oui, je vais prendre mon stylo et une feuille trop longtemps restée vierge.
Me voilà, en train de m’appliquer dans la forme de mes lettres … Un petit mot de rien du tout, juste quelques phrases signifiant : « bien que fière de ton parcours, ton absence est pesante ».
Oh ! Le contact de l’encre sur le papier me procure un élan que je pensais éteint ; un nouveau souffle. Par magie les mots ’s'enchaînent. Avide, je perds l’objectif initial en déviant sur l’amour en général que je recentre quelques instants plus tard sur ma vie... Une envie irrésistible d’écrire encore et encore et de décrire mes années heureuses remplies de rencontres singulières et de bonheur intense. Oui j’ai été gâtée : des grands parents merveilleux, des tantes hors du commun et des parents fabuleux… Quant aux hommes de ma vie, peu nombreux mais exceptionnels, seule la Dame me les a ravis. Etrangement, la tristesse est absente de mes mots, seule une douce mélancolie s’empare de mon âme en s’y logeant petit à petit. Tant de richesse à partager, tant d’aventures à raconter mais à qui ? … Sans enfant que deviendront mes souvenirs ? Seront-ils à jamais perdus ?

Les pages se noircissent rapidement, je suis pressée moi que rien ni personne n’attend… Pourquoi accélérer, ne pas prendre le temps ? Mes doigts et mon stylo se mettent au diapason de mon cerveau, les synapses vives et actives me rappelant que je possède encore quelques neurones… les derniers survivants … à l’image de mes proches.

Quelles étranges associations ! Un mot, une pensée puis une autre pensée, un autre mot ... une phrase et soudain une signification inédite apparait … une nouvelle direction sur les chemins escarpés de mon imbroglio neuronal… J'enchaîne sur cette voie, découvrant des angles de vue inconnus à mes sens éperdus dans cette folle chevauchée de mots, de phrases … Brutalement, je lève mon stylo ; stupéfaite de la clarté de mes propos et de leur accord avec mes desseins…

J’ai souvent si peu pensé à moi; cette année pourtant, je désire combler cet oubli …N’est-ce pas Noël, le temps des cadeaux ? Je m’habille chaudement, je démarre la voiture et roule jusqu’aux magasins… Magie de Noël, toutes les boutiques sont achalandées comme jamais dans l’année et je trouve rapidement les plantes que je recherchais pour égayer ma table de Noël; un aconit, une belladone et enfin un magnifique pot de digitales… Elles sont magnifiques… puis quelques ficelles colorées, un joli papier… un pilon et un mortier… des pistaches et leur arôme.

Me voici à nouveau dans la cuisine, beurre, sucre, œufs et farine…j’ajoute les pistaches, et quelques gouttes de leur essence, finalement je verse le flacon entier…

Je m’interromps un instant pour préparer l’ingrédient final celui qui fera la différence entre de simples gâteaux et ceux de ma soirée. … Une heure, plus tard la fournée dans une assiette. Brûlante, je ne peux la goûter. Je fais alors couler un bain aux senteurs douces…
Que manque-t-il ? Une bougie, un livre… La bougie rapidement allumée est posée sur la baignoire, le choix du livre s'avère délicat… Je remue tous ces ouvrages si souvent ouverts et savamment étudiés… Je le veux en harmonie avec le moment … Ce sera le Banquet ; Platon et Aristote ne sont-ils pas avec Euclide, Archimède, Socrate et Sénèque et tant d’autres mes préférés ? Ces hommes ont traversé les siècles et toute ma vie, ils ont été mes maitres cachés. Combien de fois ai-je rêvé de me retrouver l’une de leurs disciples assistant à leurs cours, développant en harmonie pensée et corps ? Mon rêve absolu, celui qui ne m’a jamais quitté malgré les fins malheureuses de Socrate et de Sénèque. Quelles que soient les époques, la vie n’est jamais linéaire dans le bonheur.

Je plonge avec délice dans cette eau chaude et parfumée… La bougie éclaire suffisamment pour lire aujourd’hui à voix haute… L’odeur de fleur d’oranger, le toucher de mes doigts sur le papier, ces mots que mon oreille perçoit… D’un geste lent, je prends de l’assiette posée sur un tabouret, un biscuit vert délicat… il embaume, il est doux, il craque sous ma dent et… son goût. … mmmmmm le meilleur gâteau que j’ai jamais cuit… celui-ci je ne le partagerai pas, il est pour moi, égoïstement… Un gâteau en appelle un autre puis un autre et encore un…

Je mange, bercée par la musique des mots de Platon ; bientôt je me retrouve dans un semi sommeil où Socrate est là bienveillant près de moi, rejoint par Sénèque. Ils me sourient et j’entends leurs voix me murmurer: « V.V, ne pouvant choisir entre l’un et l’autre, tu as trouvé le compromis… Tu sentiras enfin ce qu’est de tutoyer la sérénité avant d’arriver à la paix intérieure, celle qui te permettra d’atteindre un état supérieur rendant impossible toute nouvelle descente »… Confiante dans les bras de Morphée, enfin je m’élève avec le sourire, à la rencontre de mes professeurs secrets pour la dispense de leur première leçon.

Des voitures et un fourgon aux gyrophares bleus, stationnent devant la maison où seule une bougie éclaire une fenêtre, c’est le soir de Noël et ne me voyant pas arriver, mon frère s’est déplacé avant de les appeler. Sur la table, ils ont trouvé les pots vides de plantes, juste quelques feuilles et tiges mourantes et dans le mortier ma décoction… Mon ingrédient magique dont je serai seule à connaître la suave douceur. Ce jour-là, la mélancolie fut mon amie… Ce fut le dernier.
…….. Ils diront plus tard : « ... Un raptus de Noël »

V.V.
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty quelques Vœux …polythéistes :

Message  SSV le Jeu 29 Déc - 18:18

V.V  

Que cette période festive ne s’avère  pas trop «  hors tune »
que Némésis tourne dans le bon sens la roue de la fortune
V.V, recevez selon vos besoin, vos envies ou  vos mérites
chaleur,  bonheur santé et amour dispensé par Aphrodite

enfin je prie Azraël de  rester un peu  tranquille et ne plus traquer votre  âme
insuffisamment  purifiée pour gravir le Bifröst qui conduit au  jugement dernier !
que Calliope Thalie Polymnie et les autres muses de ma rue
ne soient jamais  considérées  à vos yeux  comme incongrues

que l’élan vital, le flot des rêves vous emporte dans son odyssée
loin très loin de toute  pensée velléitaire, de raptus destructeur
foin de l’aconit , de la belladonne et de la digitale
et toutes ces décoctions  inexorablement  létales

goûtez  plutôt  le jus de treille,  le nectar ou l’ambroisie
alors, sous votre belle plume, jaillira la fine fleur de la poésie

SSV
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty Un panthéon bienfaisant

Message  V.V le Ven 30 Déc - 0:25

SSV

Vos muses jamais m’apparaîtront incongrues
Je suis heureuse qu’elles aient choisi votre rue
De leur intimité, est née une passion
Mais sont-elles vos muses ou vous leur pygmalion ?

Azraël a conclu une certaine trêve
Profitant de l’instant pour couler dans son rêve
Celui de rencontrer la grande Mnémosyne
Vous savez, la mère poule de vos voisines

Ainsi libérée de ses chaines, je m’envole
Haut dans l’éther, loin des terreuses nécropoles
Près desquelles poussent ces dangereuses plantes
Préférant l’hydromel aux vertus bienfaisantes

Mnemosyne apprécient les ailes d’Azraël
Un an de répit sur la terre comme au ciel
Laissant un quartier libre au poète et aux muses
« Quand les chats ne sont pas là, les souris s’amusent »

Une année encore pour écrire des merveilles
Qui enchantent et sonnent si bien à nos oreilles
Sous la garde d’Hygie, des trois Grâces et d’Eros
Que le Tisserand noue vos fils à ceux des filles de Zeus.

V.V
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty Re: Egoïste Noël

Message  ssv le Ven 30 Déc - 10:11

Mnemosyne aurait elle de nouveau enfanté
une médiatrice humaine après les autres muses
les dieux décidément ne sont pas avares de ruses ?
V.V  viendrait  elle ses 9 demi-sœurs supplanter ?

Pour cette nouvelle muse apparue au coin  ma rue
je forme des vœux dénués de toute coquecigrue :

qu’Hygie lui apporte force et santé
que Zeus l’éclaire de ses ardents rayons
que l’archange Azraël oublie un peu sa funeste mission
et, qu’Eros viennent en son cœur l’amour enter

ssv
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty Re: Egoïste Noël

Message  V.V le Ven 30 Déc - 14:35

Prétentieuse je serai de me nommer "muse"
Si mes parents sont d'humaine origine
Tant pis pour les dieux, je n'ai d'autres excuses
Ils représentent pour moi toutes mes racines

Ces dieux ne sont-ils pas nos mères et nos pères
Les premiers nés de cet univers merveilleux?
Ils descendent parfois soulager notre misère
Sans être nos parents, ils sont nos aïeux.

Pourtant dans chacun existe une part divine;
Ce reliquat enfoui au profond de notre âme
m'exclut le droit de m'ériger en héroïne
Dieux et humains étant incestueux amalgame.

De leur panthéon, ils observent en médiateur.
Ils dépêchent sur le champ l'une de leurs muses
Lorsqu'ils perçoivent un fort signal annonciateur
Afin qu'au berceau, elle octroie science infuse.

Lorsque leurs yeux sur vous bébé, se sont posés
Après beaucoup d'hésitations non anodines
Ce n'est pas une muse qu'ils ont envoyée
Mais toutes les filles de Zeus et de Mnémosyne.

SSV, de vous, elles ont fait leur préféré
Chaque année, elles vous renouvellent leurs vœux
Quémandant les dieux d'à jamais vous protéger
Et qu'avec votre plume vous soyez heureux.

V.V
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty sonnet de réveillon !

Message  SSV le Sam 31 Déc - 11:01

Heureux qui comme VV a écrit de belles pages
Invitée au fameux banquet de Platon
Pour y déguster  intelligence et  raison
Et  revivre la pensée de ce bel aréopage

Heureux celle-là qui connait le partage
Des idées et des grandes œuvres  d’éditions
Et qui se plonge avec passion et délectation
Dans la lecture approfondie de savants ouvrages

Plus me plait une place parmi Phèdre Aristophane et Socrate
Qu’ un siège  chez l’oncle Ronald , du fast-food promu l’aristocrate
Plus que le burger à l’oignon frit me plait  le discours philosophique

Plus l’amour des livres que tout autre festin de chez Fauchon
Plus la douceur des deux faons, jumeaux de ma gazelle, que la dinde aux marrons
Et plus que le discours politique, la suprême poésie du cantique des cantiques



Et merci à Monsieur J.  Du Bellay

SSV
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty Pour des siècles des siècles

Message  V.V le Sam 31 Déc - 19:35

Votre variation sur le sonnet de Joachim du Bellay m'a ravie
Tant et si bien que je me sens impuissante à une répartie...
Aucun regret pour Rome mais comment démêler les idées de ma tête?
Elles virevoltent et s'agitent et toutes avec besoin de conquête.

Laquelle en premier exploiter de ce nœud inextricable, cruel dilemme
Elles m'appellent de leurs voix déchirantes, sachant que je les aime
Cependant, une détient mes faveurs, la quintessence de la poésie
Qui allie beaux mots, sensualité, amour et histoire aussi.

Elle est d'un temps où les femmes portaient un voile sur leur chevelure
mais libres de dire de leur aimé "ses lèvres sont des roses distillant la myrrhe la plus pure"
ou encore "sa bouche est la douceur même; il est tout entier désirable"

Des interrogations multiples, il reste si mystérieux, lui, le cantique des cantiques
Pour certains, son érotisme est païen pour d'autres il est biblique
Peu importe les siècles de conflits d'intérêt, pour moi, il est et reste inaltérable.

V.V
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty Re: Egoïste Noël

Message  ssv le Dim 1 Jan - 14:51

Une conquérante ha ha ha!, voilà qui a l’heur de  me  plaire
je ne sais si les  boucliers dressés  autour de mon virginal  sanctuaire
pourront m’éviter les flèches du  fougueux Eros et de Kallipyge la blanche
quand  l'élan de la vie ondule au rythme de ses hanches

Avant que le jour ne fraîchisse  et que les ombres ne fuient
nous gravirons la montagne de la myrrhe sous des perles de pluie
Ô  ma sœur de poésie , que de charmes dans vos mots poignants
combien  leur  parfum est  plus suave que le nard et le safran

Je respire l’asphodèle et la mandragore aux parfums capiteux
qui imprègnent les boucles ensorcelantes de vos cheveux
venez dans mon jardin secret y semer votre ardente volupté
devant  mon regard  plein de langueur et de timidité


Chantons  en chœur  l’hymne du cantique des cantique
je suis plus sensible à son érotisme qu’à sa portée  biblique !

ssv
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty Re: Egoïste Noël

Message  V.V le Lun 2 Jan - 0:50

Une conquérante non, juste une guerrière
A l'instar de ces amazones libres et fières
Qui au moment du combat découvrent un sein
Signifiant que sans peur, elles attendent la fin.

Montrer à la vue de tous, la faiblesse du cœur
Pourtant mourir sans amour est un déshonneur.
Elles décochent des flèches sans un bouclier
En espérant atteindre la cible visée.

Jamais, elles n'attaquent un virginal sanctuaire
Préférant le fouler comme simple émissaire
Plus d'arc, plus d'armure,seules face à leurs âmes
Et en son antre, se retransforment en femme.

Un moment de répit dans leur vie agitée
Au bain, elles se déshabillent pour se délasser
Leurs corps lavés embaument de doux parfums
Leurs esprits divaguent sous l'effet des embruns.

Plus question de guerre mais de sensualité
Laquelle pénétrera le jardin secret
Et s'adonnera à la danse des sept voiles
A la lumière bleue d'une voûte d'étoiles?

Quel chemin! De la conquérante à la danseuse
Le tracé s'interrompt de façon malencontreuse
Votre timidité, ma réserve... peut-être?

V.V
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Egoïste Noël Empty Re: Egoïste Noël

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum