Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» si ......
Vieil océan.. EmptyVen 10 Mai - 16:42 par Invité

» Copié Collé
Vieil océan.. EmptyMer 10 Avr - 20:09 par Invité

» Extase musicale
Vieil océan.. EmptyMer 27 Mar - 15:18 par Invité

» Eternelle Etincelle
Vieil océan.. EmptyVen 22 Mar - 14:39 par forever

» LE RAP ET LA POESIE
Vieil océan.. EmptyMer 20 Mar - 11:55 par LINK

» MOMOCHE
Vieil océan.. EmptyVen 8 Mar - 12:45 par Invité

» UN
Vieil océan.. EmptyVen 1 Mar - 18:47 par Invité

» L'Harmonie secrète de l'Univers
Vieil océan.. EmptyVen 22 Fév - 16:50 par LINK

» Les quatre accords Toltèques
Vieil océan.. EmptySam 2 Fév - 19:28 par Invité

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Vieil océan..

Aller en bas

Vieil océan.. Empty Vieil océan..

Message  Isidor le Jeu 22 Nov - 21:49

Vieil océan, ô grand célibataire, quand tu parcours la solitude solennelle de tes royaumes flegmatiques, tu t’enorgueillis à juste titre de ta magnificence native, et des éloges vrais que je m’empresse de te donner.
Balancé voluptueusement par les mols effluves de ta lenteur majestueuse, qui est le plus grandiose parmi les attributs dont le souverain pouvoir t’a gratifié, tu déroules, au milieu d’un sombre mystère, sur toute ta surface sublime, tes vagues incomparables, avec le sentiment calme de ta puissance éternelle. Elles se suivent parallèlement, séparées par de courts intervalles. À peine l’une diminue, qu’une autre va à sa
rencontre en grandissant, accompagnées du bruit mélancolique de l’écume qui se fond, pour nous avertir que tout est écume.



Extrait de : Les chants de Maldoror - Comte de Lauréamont

Isidor
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vieil océan.. Empty Re: Vieil océan..

Message  MALDOROR le Ven 23 Nov - 7:50

Un invité , répondant au nom d’ISIDOR
Enfin accéde au premier chant de MALDOROR
Qu’il trouve sans se désorienter, parmi ces pages sombres
Un chemin abrupt et sauvage, au milieu des ombres

Que chacun cherche ici au travers de sa lecture
Un peu de logique floue et de vraie culture
Celui qui sur ce chemin va s’engager
Rencontrera sans doute quelques dangers

La parole , vole puissamment à travers le silence
Parfois avec difficulté , parfois avec plus d’aisance
Dans les rafales de vent et les tempêtes
Elle pousse un cri strident comme une bête

Malgré mes propos parfois démesurés
Ami lecteur je voudrais te rassurer
Tu te réjouiras jusqu’au fond de ton âme
Du parfum de l'encens brûlé à ma flamme

Va , vole vers ces horizons dangereux
Avec les cohortes d’anges heureux
Plane par dessus les vagues des épis d’or
Des champs de blé semés par Maldoror

J’ose le dire avec cette plume qui tremble
L’écriture nous divise ,ou nous rassemble
Parfois elle est criante de vérité, parfois elle nous ment
Je l’avoue et le jure sincèrement et sous serment

Regarde lecteur dans un miroir ton image floue
Et devine au fond de toi même ce qui se noue
Dans les pleurs et les sourires sous jacents
Qui sourdent derrière des paroles sans accent

L‘écriture , crache voluptueusement des mots
Effluves dérisoires de passions et de maux
Je me permets de citer, ISIDOR, du bout de ma non moins dérisoire plume :
« Le bruit mélancolique de l’écume se fond, pour nous avertir que tout est écume »

Mais n’oublie pas qu’avant d’être écume mélancolique
L’eau jaillit, fraîche et pure, de la source poétique
Toute chose a un commencement et une fin , c’est cocasse !
L’une est avale et « l’ autre est amont » monsieur I. Ducasse !

MALDOROR

Messages : 467

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum