Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Les vaches à lait.
Sam 8 Déc - 14:24 par Invité

» Magicienne
Mar 20 Nov - 12:45 par Invité

» Un dernier café au Roméo bar
Lun 5 Nov - 18:12 par Invité

» INEXORABLEMENT
Lun 5 Nov - 16:53 par LINK

» Contradictions
Sam 22 Sep - 13:52 par Invité

» Elle te ressemble tellement..
Dim 16 Sep - 15:02 par Invité

» L'arbre...
Lun 10 Sep - 10:08 par Invité

» Défilé
Sam 25 Aoû - 13:00 par Invité

» Comme le vent
Sam 25 Aoû - 11:42 par Invité

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Je l'ai vu...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Je l'ai vu...

Message  celesta le Sam 24 Sep - 15:10

Il n'est pas où un enfant pleure
Où la haine a tué le cœur
Des hommes épris de vengeance
Je ne l'ai pas vu dans nos guerres
Quelques fois pas dans nos prières
Implorant un peu de chance

Je ne l'ai pas vu souvent
Dans une main perdue cherchant
A se mettre en lumière
Dans le flou qu'on tolère

Mais je l'ai vu là où des hommes à genoux
Demandent pardon et avouent
Ne pas croire en sa présence
Mais je l'ai vu ou loin des villes des cathédrales
Là où l'amour détruit le mal
Dans le miracle d'une naissance
Mais je l'ai vu dans le silence...

Il n'est pas où les hommes sourds
N'entendent plus rien à l'amour
Là où les mots sont ceux qui blessent
Je ne l'ai pas vu dans les étoiles
Ni dans l'homme le plus banal
Au détour d'une prouesse

Je ne l'ai pas vu vraiment
Dans nos yeux perdus attendant
Un peu de vérité
Ni dans la peur d'aimer

Mais je l'ai vu là où des hommes à genoux
Demandent pardon et avouent
Ne pas croire en sa présence
Mais je l'ai vu ou dans un regard dans un geste
Dans le courage qui nous reste
Après des vies de souffrances
Et je l'ai vu dans le silence...

S'il est vrai que nos vies sont entre ses mains
Dés que je pense à lui je sens d'instinct
Un peu de sa force au fond de moi
Je n'attends rien de lui que je n'ai déjà
Qu’importe qu'on le prie ou qu'on y croit ou pas
Tant diront qu'il n'existe pas

Mais je l'ai vu ou dans nos villes nos cathédrales
La où les gens trouvent normal
D'effacer leur différences
Et je l'ai vu où dans l'eau de son souffle chaud
M'a montré un chemin plus beau
Comme une intime évidence
J'ai ressenti sa présence...

- Roch Voisine -

celesta
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum