Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Un dernier café au Roméo bar
Lun 5 Nov - 18:12 par Invité

» INEXORABLEMENT
Lun 5 Nov - 16:53 par LINK

» Contradictions
Sam 22 Sep - 13:52 par Invité

» Elle te ressemble tellement..
Dim 16 Sep - 15:02 par Invité

» L'arbre...
Lun 10 Sep - 10:08 par Invité

» Défilé
Sam 25 Aoû - 13:00 par Invité

» Comme le vent
Sam 25 Aoû - 11:42 par Invité

» A mon boulet
Mar 7 Aoû - 0:15 par Invité

» Nouvelle donne
Sam 21 Avr - 11:09 par LINK

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Connexion

Récupérer mon mot de passe


Du soleil, la terre et un homme...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Aller en bas

Du soleil, la terre et un homme...

Message  celesta le Jeu 22 Sep - 16:34

Un moment unique, un moment de plaisir comme il en existe peu....
C'est une envie, un désir de partage.....
Le goût, la couleur, les odeurs et une sensation de plénitude qui trouve son apogée dans la longueur et
le rêve que peuvent apporter ces instants particuliers....
Le choix est important.... Il est dirigé par l'envie du moment, l'instinct....

Le verre lisse et légèrement coloré contient de sa forme figée un élément différent, aussi différent que le ciel, le soleil et la terre....
Vient ensuite l'amour de l'homme pour sa création presque divine.....
Il saura d'expérience et d'attention, dompter les différences, modeler ce qui fait son art et la richesse qui viendra remplir les cœurs....
Le ciel, la terre et l'aptitude de l'homme à tirer le meilleur pour ne pas livrer uniquement de l'ivresse mais du bonheur et du rêve....

Ce n'est ni protocolaire, ni réglementé. C'est un geste simple comme une caresse différente à chaque passage....
L'envie n'est jamais la même et l'impression et les sensations que l'on en tire aussi.....
On imagine ce que sera ce moment.... Comme une étreinte d'amour longtemps rêvée à l'avance...

La main attrape fébrilement un col et regarde l'étiquette.
Les années sont passées et ont dû marteler la matière pour la rendre douce et suave....
La couleur a certainement changé aussi. Sans doute l'odeur en a-t-elle fait de même.
L'imagination s'envole vers les souvenirs qui rapporteront ce qui était et mèneront à l'imagination de ce qui sera....

Délicatement la fraîcheur du flacon vit dans la main. Un poids toujours égal. Des rondeurs,une finesse....
La main retire ensuite la gangue de plomb qui enserre le col depuis si longtemps....
Une vérité à travers le verre teinté.... Le bouchon est intact, à peine humecté du précieux liquide qu'il protège depuis tant d’années....

Une première fois le nez s'approche de la bouteille encore scellée de liège....
Il faut savoir si l'intégrité a été maintenue... Il faut sentir une odeur suspecte qui aurait pu affecter une oeuvre si parfaite...
Maintenant vient le moment ultime....

D'une main ferme le verre est solidement maintenu, tandis que l'autre main approche une langue de fer torsadée
qui pénètre lentement le cylindre d'écorce façonnée.... Pas de résistance.... Pas de douleur, bientôt la délivrance....
Comme des ailes d'insecte géant, le métal bascule de chaque côté, imprimant une force qui tire, extirpe,
éjecte le liège de son logement exigu, tout en douceur....
Surtout ne pas le casser, ne pas le blesser....

Il sort, il vient doucement à l'air et offre à la vue une surface rougie de ce qu'il enfermait, de ce qu'il protégeait....
Le flacon est ouvert, et le nez voyage entre le goulot et le bouchon....
Il faut essayer de savoir de deviner le plaisir à venir, une impatience d'enfant face à un jouet délicat et si longtemps attendu....

Pourtant il va falloir attendre encore.... L'air va faire son devoir de révélateur d'arôme....
La température ambiante enveloppera cette bouteille ouverte pour que son trésor liquide mûrisse de sa liberté nouvelle....
Le temps passe et des verres sont posés sur une table....
Des verres limpides et clairs prêts à recevoir ce qui est promis depuis des années....

La main ferme incline lentement la bouteille au-dessus du verre et verse une première lampée de ce qu'elle contient...
Juste ce qu'il faut pour savoir enfin ce que le temps et les années ont forgés....La couleur d'abord, avant tout....
Belle, cuivrée limpide sans trouble.... L'âge a transformé toutes les substances tirées de la terre, du ciel et des mains de l'homme....

L'odeur ensuite et le mystère, l'alchimie délicate des fruits rouges, du cuir, du cassis,
de la groseille, cannelle, pèche, abricot, du bois, en encore une fois de la terre et du soleil...
Le liquide perle sur la paroi du verre.... Il suinte et dépose une fine pellicule révélant l'alcool qu'il contient....

A nouveau l'odeur, le nez et puis doucement la main approche le verre des lèvres qui s'entre ouvrent et laissent passer un filet
magique et dosé....
Il faut aérer tout ça pour encore découvrir ce qui est caché....
Une légère aspiration et puis la bouche se referme sur de la perfection....
L'ensemble de ce qu'on avait imaginé explose.... L'alcool est là mais il est si tendre...
La bouche se vide et pourtant la sensation reste, comme la traînée blanche qui suit un navire lancé sur des flots bleus....

C'est doux, chaud et ça ressemble à une impression amoureuse....
On en veut encore, on en veut toujours plus, sans ivresse, avec du bonheur plein la tête
maintenant et pour longtemps dans les souvenirs...

celesta
Invité


Revenir en haut Aller en bas

L'âme du vin

Message  SELRAHC le Jeu 22 Sep - 18:01

Un soir, l'âme du vin chantait dans les bouteilles :
« Homme, vers toi je pousse, ô cher déshérité,
Sous ma prison de verre et mes cires vermeilles,
Un chant plein de lumière et de fraternité !

« Je sais combien il faut, sur la colline en flamme,
De peine, de sueur et de soleil cuisant
Pour engendrer ma vie et pour me donner l'âme ;
Mais je ne serai point ingrat ni malfaisant,

« Car j'éprouve une joie immense quand je tombe
Dans le gosier d'un homme usé par ses travaux,
Et sa chaude poitrine est une douce tombe
Où je me plais bien mieux que dans mes froids caveaux.

« Entends-tu retentir les refrains des dimanches
Et l'espoir qui gazouille en mon sein palpitant ?
Les coudes sur la table et retroussant tes manches,
Tu me glorifieras et tu seras content ;

« J'allumerai les yeux de ta femme ravie ;
A ton fils je rendrai sa force et ses couleurs
Et serai pour ce frêle athlète de la vie
L'huile qui raffermit les muscles des lutteurs.

« En toi je tomberai, végétale ambroisie,
Grain précieux jeté par l'éternel Semeur,
Pour que de notre amour naisse la poésie
Qui jaillira vers Dieu comme une rare fleur ! »

CHARLES BAUDELAIRE


SELRAHC
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soleil, la terre et un homme...

Message  gouleyeu le Jeu 22 Sep - 18:27

Bravo et merci douce celesta pour ce magnifique texte au frais "bouquet" du terroir sentimental ;
il a fallu se "fouler" et " se pressurer" pour le " macérer" et nous servir amoureusement un tel elixir "gouleyant" dont les accents baudelériens nous "enivrent" de bonheur et nous ravissent !

gouleyeu
Invité


Revenir en haut Aller en bas

elixir...

Message  LINK le Jeu 22 Sep - 19:17

Ce texte me procure la même et douce ivresse que le nectar que tu as su nous décrire de manière sublime ... juste merci princesse..
avatar
LINK
Admin

Messages : 133

https://poetik-links.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

l 'ange vint

Message  vigneron le Ven 23 Sep - 11:06

Celesta pour le vin fait campagne
le vent nous l'a dit sur la montagne

La terre, le soleil l'homme et l'ange vin
La splendeur la douceur le bouquet du divin
l'astre de lumière innonde terres et vignes
pour atteindre les saveurs fortes et dignes


Le jus de la vigne donne la finesse
chasse la tristesse offre joie et liesse.
Jamais assez on ne le ressasse
In vino veritas,.. in aqua sanitas….

vigneron
Invité


Revenir en haut Aller en bas

AU FOND DU VIN SE CACHE UNE AME

Message  RODéO le Sam 24 Sep - 18:00

Au fond du vin se cache une âme
Pierrot, dans le cristal vermeil
Verse-moi la liqueur de flamme
C'est le printemps, c'est le soleil
Elle enivre notre souffrance
Sur cette terre où nous passons
Amis! vivent les vins de France
Et le délire des chansons
Avec leur parure choisie,
Avec leurs beaux fronts empourprés
La Musique et la Poésie
Sortiront de ces flots sacrés
La Joie et la blonde Espérance
Les versent à leurs nourrissons
Amis! vivent les vins de France
Et le délire des chansons

Théodore de BANVILLE



RODéO
Invité


Revenir en haut Aller en bas

DU CARACTERE !

Message  Carat le Lun 26 Sep - 18:24

Du caractère avant toute chose,
Et pour cela préfère le fruit,
Miroir du terroir, du temps qui fuit,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose

Car nous voulons la nuance encor,
Pas la planche, rien que la nuance !
Oh ! la nuance seule fiance
Nez et palais dans un bel accord !

Prends la barrique, n’en fais pas tout !
Tu feras bien, puisant sa magie,
De rendre un peu le bois assagi.
Si l’on n’y veille, il ira jusqu’ou ?

Du caractère encore et toujours !
Et ton vin sera jubilation,
Ardent chemin que les sens parcourent
Avec plaisir et émotion.

Paul VERLAINE
avatar
Carat

Messages : 55

Revenir en haut Aller en bas

Re: Du soleil, la terre et un homme...

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum